Réalisateurs

Alexia Walther et Maxime Matray

Alexia Walther (1974) est diplômée de l’ESAV de Genève. Elle écrit et travaille actuellement entre la Suisse et la France.  Maxime Matray (1973) a fait ses études à la Villa Arson de Nice.

Film(s) présenté(s): 

Ali Asgari

Ali Asgari

Né en 1982 en Iran, Ali Asgari a étudié le cinéma en Italie et intègre également le Berlinale Talent Campus en 2013. Son court-métrage The Baby a été présenté en compétition au Festival du Film de Venise en 2014. Son premier long métrage Disappearance, sorti en 2017, est développé à La Résidence de la Cinéfondation au Festival de Cannes.

Ali Cherri

Ali Cherri

Né à Beyrouth, Ali Cherri est un plasticien et réalisateur installé à Paris. Mêlant films, vidéos, sculptures et installations, son travail questionne la construction des récits historiques. Ali est Artiste en résidence à la National Gallery à Londres (2021/2022) et il est lauréat du Lion d’argent de l’artiste prometteur à la 59e exposition internationale d’art de la Biennale de Venise (2022). Ses courts métrages L’Intranquille et Le Creuseur ont été montrés et primés dans de nombreux festivals.

Film(s) présenté(s): 

Alice Rohrwacher

Alice Rohrwacher

Née à Fiesole, Italie, le 29 décembre 1980, Alice Rohrwacher est diplômée de la Orvieto High School (1999) et obtient un Master en techniques de narration de la Scuola Holden Turin (1999-2002), un Master en écriture de documentaires de la Videoteca Municipal do Lisboa, Portugal (2004-2005), ainsi qu’un diplôme de Philosophie et de Littérature italienne de l’Université de Turin (2007).

Alice Winocour

Alice Winocour est née le 13 janvier 1976 à Paris. Diplômée de La Fémis en scénario, elle réalise plusieurs courts métrages primés dans de nombreux festivals internationaux dont Kitchen, en Compétition Officielle à Cannes, et Magic Paris, Grand Prix du Festival de Cabourg. Augustine est son premier long métrage.

Film(s) présenté(s): 

Aline Dalbis

Après des études d'histoire et de prise de vue, puis une formation en réalisation documentaire aux Ateliers Varan, Aline Dalbis consacre de nombreuses années à un travail de terrain dans des centres d'accueil d'urgence. Elle consacre son premier film, Nadia (2006) à une jeune femme prise en charge au Sleep´In, un centre de Marseille. Après d'autres réalisations collectives en milieu associatif, elle commence à fréquenter en 2009 l'accueil de nuit Forbin pour réaliser 300 hommes, son premier long métrage documentaire.

Film(s) présenté(s): 

Alireza Khatami

Alireza Khatami

Alireza Khatami est un cinéaste irano-américain qui vit au Canada. Il a travaillé avec des cinéastes tels qu’Asghar Farhadi. Son premier long-métrage, Oblivion Verses a été présenté à la Mostra de Venise (prix Orizzonti du meilleur scénario et le prix Fipresci). Alireza a également coécrit Until Tomorrow , dont la première a eu lieu au festival du film de Berlin.

 

Alix Delaporte

Alix Delaporte fait ses débuts à l’agence CAPA comme journaliste-caméraman, puis réalise le documentaire télé Comme dans un rêve sur Zinédine Zidane. Elle décide ensuite de suivre des cours d’écriture de scénario à La Fémis, et réalise ses premiers courts métrages. Comment on freine dans une descente remporte le Lion d’Or du Meilleur court métrage à la Mostra de Venise en 2006. En 2010, elle réalise son premier long métrage, Angèle et Tony, sélectionné à la Semaine de la Critique à la Mostra de Venise la même année.

Álvaro Brechner

Álvaro Brechner est né en 1976 à Montevideo, en Uruguay. Il commence sa carrière de scénariste au début des années 2000 et passe rapidement à la mise en scène avec trois courts-métrages. En 2009, son premier long-métrage Sale temps pour les pêcheurs remporte des prix dans de nombreux festivals internationaux. Compañeros est son troisième long-métrage.

Film(s) présenté(s): 

Amanda Nell Eu

amande nell

Amanda Nell Eu est diplômée de la London Film School. Elle a réalisé deux court-métrages au Royaume-Uni et en Malaisie. It’s Easier to Raise Cattle a été présenté au Festival de Venise en 2017, puis a remporté une mention spéciale au festival du court-métrage de Clermont-Ferrand. Amanda a participé au Berlinale Talent Campus et à la Locarno Filmmakers Academy.

Film(s) présenté(s): 

Amat Escalante

Cinéaste autodidacte originaire de la ville de Guanajuato(Mexique), Amat Escalante a commencé a travailler dans le cinéma à l’âge de 15 ans. Après avoir réalisé deux courts métrages, il écrit et réalise son premier film, Sangre, tourné dans sa ville natale et présenté en 2005 à Cannes en sélection officielle Un Certain Regard, où il reçoit le prix FIPRESCI de la Critique internationale. Trois ans plus tard, Escalante signe son deuxième long métrage Las Bastardos qu’il présente à nouveau en sélection officielle Un Certain Regard.

Film(s) présenté(s): 

Amir Manor

Amir Manor, réalisateur et scénariste, a grandi à Rishon Lezion en Israël. A l'âge de 18 ans, il fait son année de service au "Ha Noar Haoved Ve Halomed", un mouvement de la jeunesse socialiste, au travers duquel ses croyances et idéologies émergent. Il participe à des ateliers éducatifs pour ce mouvement ainsi qu’à des groupes communautaires en

 Israël. A 25 ans il quitte le mouvement et part à Jérusalem, où il est journaliste social et financier puis va à Tel Aviv et

Film(s) présenté(s): 

Épilogue

(Hayouta u’ erl)
Épilogue

Amjad Al Rasheed

inchallah un fils

Amjad Al Rasheed est un réalisateur jordanien né en 1985. Après des études de cinéma, il a participé au Talent Campus du festival de Berlin 2007, puis réalisé cinq courts-métrages remarqués et primés dans de nombreux festivals arabes et internationaux. Inchallah un fils est son premier long-métrage.

Amos Gitaï

Régulièrement présent dans les plus grands festivals (Cannes et Berlin à cinq reprises, Venise treize), célébré à travers un nombre impressionnant de rétrospectives dans le monde, Amos Gitai est le plus important cinéaste israélien contemporain. Entre regard porté sur la situation au Proche Orient et exploration intime, fiction et documentaire, son oeuvre foisonnante et engagée est aussi portée par une recherche stylistique dont les figures centrales sont l'utilisation très maîtrisée du plan séquence et du travelling.

Amr Gamal

Amr Gamal, né en 1983 en Pologne, est un réalisateur et un metteur en scène de théâtre yéménite. En 2003, il a reçu le Prix du président pour l'écriture dramatique. En 2005, Gamal a créé la troupe de théâtre Khaleej Aden. Sa pièce Ma'k Nazel est devenue la première pièce yéménite à être jouée en Europe (Berlin). Son premier long-métrage, 10 Days Before the Wedding a été projeté en avant-première à Aden au cours de l'été 2018. Le film a continué à être projeté pendant plus de 8 mois et est devenu la soumission officielle du Yémen aux Oscars en 2018.

Anaïs Tellenne

Anaïs Tellenne

Anaïs Tellenne est scénariste, réalisatrice et comédienne. En 2016, elle écrit et réalise son premier court-métrage 19 juin. Lors du casting de ce film, elle rencontre Raphaël Thiéry à qui elle confie le rôle principal de son deuxième court-métrage Le mal bleu (Arte) co-réalisé avec Zoran Boukherma. Après avoir tourné son dernier court, Modern Jazz (France 2), elle entre à la Sélection Annuelle du Groupe Ouest où elle développe le scénario de L’homme d’argile  son premier long-métrage.

Film(s) présenté(s): 

André Santana, Jean-Pierre Duret

Jean-Pierre Duret est né en Savoie, en 1955, dans une famille de paysans. Après une longue expérience de théâtre avec Armand Gatti il devient perchman, puis ingénieur du son sur des films de Maurice Pialat, Luc et Jean-Pierre Dardenne, Jean Marie Straub et Danièle Huillet, Alain Resnais, Agnés Varda, Nicole Garcia, Agnès Jaoui,Arnaud Despallieres, Claude Mouriéras, Jacques Doillon, Christophe Ruggia, Jacques Audiard, François Ozon, Cédric Kahn, Andrzej Wajda, Claude Chabrol, Andrzej Zulawski, Yolande Zaubermann...

Film(s) présenté(s): 

Andréa Arnold

Andrea Arnold, réalisatrice et scénariste britannique, a reçu l’Oscar du meilleur court métrage de fiction en 2004 pour Wasp. Elle est sélectionnée en Compétition à Cannes dès son premier long métrage, Red Road (2006). Ce coup d’essai est un coup de maître : le film remporte le Prix du Jury décerné par le Président Wong Kar-wai. Pour son deuxième film, Fish Tank (2009), elle revient à Cannes et la Présidente du Jury Isabelle Huppert lui offre également le Prix du Jury.

Film(s) présenté(s): 

Andreas Horvath

Andreas Horvath

Né à Salzbourg en Autriche en 1968, Andreas Horvath a étudié la photographie et l'art multimédia. Photographe et cinéaste indépendant, il publie des livres photos et crée des films indépendants. Les documentaires de Horvath ont été primés dans des festivals de cinéma internationaux, tels que le Karlovy Vary ou Max Ophüls.

Film(s) présenté(s): 

Andreï Konchalovsky

Né à Moscou, Andreï Konchalovsky commence par étudier le piano avant de se tourner vers le cinéma. En 1965, il réalise son premier long-métrage, Le premier maître. Parmi ses films suivants, on retient Le bonheur d'Assia (1966), Oncle Vania (1970) ou encore Sibériade (1979), Grand Prix au festival de Cannes. Il réalise aussi des films à Hollywood, tels que Maria's Lovers (1984) et Runaway Train (1985) nommé trois fois aux Oscars. Konchalovsky met également en scène de nombreux opéras et pièces de théâtre à travers le monde.

Film(s) présenté(s): 

Pages

Share