Réalisateurs

Asghar Farhadi

Asghar Farhadi étudie le théâtre à l’université, choix qui va considérablement influencer sa manière de faire des films. En 2002, il écrit et réalise son premier film Danse avec la poussière et enchaîne, un an plus tard avec Les Enfants de Belle ville qui ne sera distribué en France qu’en 2012. En 2005, il dresse le portrait d’une famille iranienne du point de vue de leur femme de ménage avec La Fête du feu. En 2007, À propos d’Elly…remporte l’Ours d’Argent du meilleur réalisateur à Berlin.

Film(s) présenté(s): 

Atiq Rahimi

Atiq Rahimi est un représentant de la culture afghane en Europe. Francophile, étudiant au lycée franco-afghan de Kaboul, Atiq fuit son pays en 1984 et obtient l’asile auprès de l’Etat français. Il suit des études en audiovisuel et obtient un doctorat de cinéma à la Sorbonne. Auteur de plusieurs documentaires, Atiq Rahimi considère le cinéma comme un langage universel, le plus à même de parler de la situation de son pays d’origine.

Film(s) présenté(s): 

Avi Mograbi

Avi Mograbi

Avi Mograbi est un cinéaste et vidéaste israélien né à Tel Aviv en 1956, où il vit et travaille toujours. Après des études d’art et de philosophie, il fera ses premières expériences au cinéma en tant qu'assistant réalisateur sur des longs métrages commerciaux et réalise ses propres films à partir de 1989.  Depuis Mograbi poursuit une œuvre sans concession faite de films documentaires remettant en cause, notamment, les grands mythes fondateurs de son pays et interrogeant constamment la possibilité pour la création artistique d’être un geste politique.

Axelle Ropert

Axelle Ropert

Axelle Ropert est née en 1972. Rédactrice de La Lettre du Cinéma jusqu'en 2005,puis critiques aux Inrockuptibles, elle participe ensuite à l'émission de débats et critiques cinéphiles sur l'actualité du 7ème Art, "Le CERCLE", presentée par Frédéric Beigbeder sur Canal + Cinéma.. Elle travaille aux scénarios des films de Serge Bozon (Mods, La France, Tip Top). Elle réalise en 2004 un moyen métrage, Etoile violette, avec Lou Castel, suivi de son premier film, La Famille Wolberg, en 2008, avec François Damiens et Valérie Benguigui.

Ayat Najafi

Né à Téhéran en 1976 et vivant actuellement entre Berlin et l’Iran, Ayat Najafi étudie tout d’abord la scénographie. En 1995, il crée une compagnie de théâtre à l'université de Téhéran et collabore à plusieurs productions théâtrales en tant qu’auteur, acteur et scénographe. En 2003, il crée l'Atelier d'Arta, en se concentrant sur une approche interdisciplinaire et multimédia du théâtre et réalise des courts métrages expérimentaux et documentaires. En 2005, il participe au Berlinale Talent Campus avec son court métrage Move It (2004).

Film(s) présenté(s): 

Barmak Akram

Né à Kaboul en 1966, Barmak Akram, réalisateur, scénariste, compositeur et chef opérateur, arrive en France en 1981 comme réfugié politique. Diplômé de la FEMIS, de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts et des Arts Décoratifs, il utilise ses talents dans différents domaines : musicien, il explore la richesse instrumentale et la poésie de la culture persane (il écrit notamment pour Mathieu Chédid ou Susheela Raman). Plasticien, il crée des œuvres sur papier basées sur le découpage d'images.

Film(s) présenté(s): 

Beatriz Seigner

Beatriz Seigner est une scénariste et réalisatrice brésilienne. En 2009, elle réalise Bollywood Dream, première coproduction entre le Brésil et l’Inde, sélectionnée dans plus de 20 festivals internationaux (Busan, Tokyo, Paris, Los Angeles, São Paulo, etc). Los silencios est son 2ème long métrage, il a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs 2018. Elle a également réalisé un documentaire, actuellement en post-production, Between us, a secret, sur les griots d’Afrique, et co-écrit le scénario du film de Walter Salles, La contadora de películas.

Film(s) présenté(s): 

Ben Wheatley

Down Terrace, premier film de Ben Wheatley, a remporté plusieurs distinctions, comme le Prix du Meilleur Film au festival Fantastic Fest, à Raindance et Boston, et a été sélectionné dans de nombreux festivals à travers le monde (le MoMA de New York, Rotterdam, PIFAN, Melbourne, Los Angeles). A sa sortie aux Etats-Unis et au Royaume Uni, il a été salué par la presse.

Film(s) présenté(s): 

Bence Fliegauf

Bence Fliegauf est né à Budapest en 1974 et n’a jamais fait d’école de cinéma. Son premier long métrage, Forest a remporté le Prix Gene Moskowitz de la critique internationale et le Prix Wolfgang Staudte au festival de Berlin en 2003. Dealer reçoit plus de 20 récompenses dont le Prix du public Berliner Zeitung au festival de, le Prix FIPRESCI et le Prix du GNCR à Angers en 2005, le prix du meilleur réalisateur à Mar des Plata, Wiesbaden et Lecce. Milky Way a gagné le Léopard d’Or section cinéastes du présent à Locarno en 2007.

Film(s) présenté(s): 

Benh Zeitlin

Benh Zeitlin est né dans le Queens, à New York, le 14 octobre 1982. Il vit à la Nouvelle-Orléans. Depuis 2004, il est un des membres fondateurs du collectif Court 13, qui a produit l’ensemble de ses court-métrages et Les Bêtes du Sud sauvage. Après Egg et The origins of electricity, tous deux réalisés en stop-motion (animation image par image) et sélectionnés à Slamdance, Glory at Sea, réalisé en 2008, est son premier court métrage d’envergure.

Film(s) présenté(s): 

Benjamin Renner

Après son bac, Benjamin Renner suit une classe préparatoire aux écoles d’art puis rejoint les Beauxarts d’Angoulême où il obtient son DNAP Bande dessinée. Il entre alors à La Poudrière, École de réalisation de films d’animation, où il réalise plusieurs courts métrages, dont La Queue de la souris, son film de fin d’études, qui reçoit plusieurs prix dont le Prix du court métrage étudiant et le Prix du public au festival Anima à Bruxelles. Ernest et Célestine était présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2012.

Bennett Miller

Producteur et réalisateur, Bennett Miller s’est surtout fait connaître grâce au Stratège et à Truman Capote. Le Stratège raconte l’histoire de l’équipe de base-ball des Oakland Athletics, en 2002, et de son manager Billy Beane. Le film, plébiscité par la critique, a notamment reçu six nominations à l’Oscar, quatre au Golden Globe et deux au Screen Actors Guild Award. Miller a été nommé à l’Oscar du meilleur réalisateur pour Truman Capote, avec Philip Seymour Hoffmann dans le rôle-titre qui a reçu l’Oscar du meilleur acteur.

Film(s) présenté(s): 

Benoît Jacquot

Benoît Jacquot

Depuis plus de 30 ans, Benoit Jacquot est l'auteur d'une œuvre prolifique inclassable, parfois expérimentale et épurée, parfois classique, d'un éclectisme rare.

Film(s) présenté(s): 

Bertrand Mandico

Né en mars 71, Bertrand Mandico intègre le CFT Gobelins à Paris où il obtient son diplôme de “cinéma d'animation“ en 1993. Il ne réalise néanmoins qu’un seul court-métrage d’animation : Le Cavalier Bleu. Il travaille sur la matière cinématographique et narrative en revisitant les genres. Il écrit et réalise de nombreux courts et moyen-métrages sélectionnés dans nombre de festivals. Bertrand Mandico travaille également sur un projet de 21 films en 21 ans avec Elina Löwensohn, réflexion sur les états corporels de l’actrice et la fiction.

Bertrand Tavernier

Né en 1941 à Lyon, Bertrand Tavernier débute au cinéma comme assistant de Jean Pierre Melville sur Léon Morin prêtre, puis il devient attaché de presse de Georges de Beauregard. Avec son premier long métrage, L’Horloger de Saint-Paul, il s 'affirme d'emblée comme un réalisateur de talent. Ses deux films suivants sont des réflexions critiques et politiques sur la société et les mœurs, ses préoccupations sociales sont une constante dans son œuvre : Que la fête commence, César du meilleur réalisateur ; Le Juge et l’assassin, César du meilleur scénario.

Film(s) présenté(s): 

Bi Gan

Bi Gan, jeune cinéaste chinois, est né en 1989 à Kaili, dans la province du Guizhou. En 2013, son court-métrage Diamond Sutra reçoit une Mention Spéciale dans la catégorie Asian New Force au festival IFVA. Son premier long, Kaili Blues, remporte plusieurs pris dans des festivals internationaux. Son deuxième long-métrage, Un grand voyage vers la nuit, une co-production entre la Chine et la France, a été présenté dans la catégorie Un Certain Regard lors du 71e Festival de Cannes.

Boris Lojkine

Normalien, agrégé de philosophie, auteur d’une thèse sur Crise et Histoire, Boris Lojkine décide, à l’issue de sa thèse, de quitter l’université. Il referme les livres et part au Vietnam où il avait vécu précédemment et dont il a appris la langue. Il y réalise deux films documentaires, Ceux qui restent (2001) et Les Ames errantes (2005), deux films qui racontent, côté vietnamien, le deuil impossible des hommes et des femmes dont la vie a été traversée par la guerre.

Film(s) présenté(s): 

Brigitte Roüan

Délaissant ses études à Sciences-Po, Brigitte Roüan enchaîne les cours de théâtre. Elle apparaît au cinéma en 1971 dans Out 1 de Jacques Rivette, puis chez Resnais (Mon oncle d'Amérique) Stévenin (Double messieurs) ou Vecchiali (Le Café des jules). Dans les années 70, Brigitte Roüan multiplie pièces de théâtre et téléfilms puis revient au cinéma : Bar des rails de Cédric Kahn, Le Temps du loup de Haneke...

Brillante Ma Mendoza

Brillante Ma Mendoza

Né le 30 juillet 1960 à San Fernando, aux Philippines, Brillante Ma. Mendoza commence à travailler comme chef décorateur pour le cinéma et des films publicitaires pour la TV. Son premier long métrage Le Masseur obtient le Léopard d’or à Locarno en 2005 et ouvre la voie à un cinéma indépendant aux Philippines. Cette même année, il crée Center Stage Productions, une maison de production indépendante. Il continue à faire des films documentaires montrant la vie des Philippins et les marges de la société, et contribue à la formation d’un public pour le cinéma indépendant dans le pays.

Film(s) présenté(s): 

Çağla Zencirci et Guillaume Giovanetti

Couple franco-turc, Çağla Zencirci et Guillaume Giovanetti coréalisent des films, et aussi la vie, depuis 2004. Après plusieurs courts (sélectionnés à Berlin, Locarno, Clermont-Ferrand) et deux longs métrages, Noor (Pakistan, 2012 / Cannes Acid) et Ningen (Japon, 2013 / Toronto), Sibel, leur troisième long-métrage, était en compétition internationale à Locarno.

Film(s) présenté(s): 

Pages

Share