Réalisateurs

Chloé Mazio

Chloé Mazlo est une cinéaste franco-libanaise résidant à Paris. Après des études d’arts graphiques aux Arts décoratifs de Strasbourg, elle se spécialise dans la réalisation de films d’animation, au croisement de différentes techniques cinématographiques. Ses courts-métrages ont été sélectionnés dans de nombreux festivals français et internationaux, diffusés à la télévision (France 2, Canal+) et primés à plusieurs reprises. En 2015, Les Petits cailloux a remporté le César du meilleur court-métrage d’animation.

Christian Desmares

Christian Desmares

Christian Desmares débute dans l’animation en 1998. Il collabore sur des séries courtes et des publicités avec Je Suis Bien Content, Bibo Fims, Xilam ou DoncVoilà en tant animateur 2D traditionnel, animateur 2D numérique (after effects), character designer, layoutman posing. Depuis 2001, il multiplie les participations sur des longs métrages, Corto Maltese, Lascars, Le jour des Corneilles, Un monstre à Paris. En 2007, il est directeur de l’animation sur Persépolis de Marjane Satrapi et Vincent Paronneau.

Christian Rouaud

Né en 1948 à Paris, Christian Rouaud a d'abord été professeur de Lettres, puis responsable de formation audiovisuelle dans l'Education Nationale. Durant cette période, il a réalisé des films pour le système éducatif et participé à différents projets sociaux et culturels, notamment un circuit interne de télévision à la prison de Fresnes et la création de l'Association "Audiovisuel Pour Tous dans l'Education" (APTE), qu'il a présidée pendant 5 ans. Il est également l’auteur d'un roman, "La saldéprof" (Editions Syros, 1983).

Film(s) présenté(s): 

Christoph Hochhäusler

Christoph Hochhäusler se destinait à l'architecture avant de s'imposer comme l'un des réalisateurs les plus doués d’une nouvelle génération d’auteurs connus sous le nom d’École de Berlin, une dynamique que l’on compare souvent à ce que fut, à la fin des années 1950, la Nouvelle vague française.

Film(s) présenté(s): 

Christophe Agou

Christophe Agou est lauréat du Prix des Editeurs Européens de Photographie en 2010 avec son ouvrage Face au Silence. Il a publié et exposé ses photographies dans des revues internationales (Life, Newsweek, …) et des galeries (MoMa, Jeu de paume, Baf, …). Il est mort à 45 ans juste après avoir terminé le montage de Sans Adieu.

Film(s) présenté(s): 

Ciro Guerra

Ciro Guerra est né à Río de Oro, en Colombie, en 1981. Il étudie à l’École de cinéma et de télévision à l’Université nationale de Colombie. À 21 ans, après avoir réalisé quatre courts métrages ayant remporté de nombreux prix et récompenses, il écrit et réalise L’Ombre de Bogotá. Ce premier film est sélectionné dans plus de 80 festivals, parmi lesquels Tribeca, Locarno, Le Caire, Hambourg, Calcutta, Séoul, Rio de Janeiro, il reçoit 15 prix et mentions, et fait partie de la sélection des 10 meilleurs films colombiens des 30 dernières années au festival de Bogotá.

Film(s) présenté(s): 

Claire Burger

Claire Burger est diplômée de la fémis, en département montage. En 2008, elle réalise Forbach, un premier court-métrage qui remporte le prix Cinéfondation à Cannes et le Grand Prix au Festival de Clermont-Ferrand. Avec Marie Amachoukeli, elle co-réalise C’est gratuit pour les filles – présenté à Cannes (Semaine de la Critique) et lauréat du César du meilleur court-métrage. Sa collaboration avec Marie Amachoukeli se poursuit en 2014, alors qu’elles sont rejointes par Samuel Theis.

Claire Simon

Claire Simon

Née à Londres et élevée dans le Var, Claire Simon fait des études d’ethnologie, d’arabe classique et de berbère puis se consacre au cinéma en travaillant comme monteuse. Elle découvre la pratique du cinéma direct aux Ateliers Varan et réalise plusieurs films documentaires. Les Patients, Récréations et Coûte que coûte sont primés au Festival du Réel et ailleurs. En 1997, son premier long métrage de fiction, Sinon Oui, est sélectionné à Cannes puis Ça c’est vraiment toi, reçoit les Grands prix du documentaire et de la fiction au festival de Belfort.

Clara Bouffartigue

Née en 1976 à Auch, Clara Bouffartigue est issue d’une longue lignée d’enseignants. Dès son plus jeune âge, elle fréquente les salles de cinéma et baigne dans la cinéphilie. Diplômée d’études de cinéma à La Sorbonne, elle se tourne rapidement vers le montage. Durant plusieurs années, elle collabore avec de nombreuses équipes comme celles de Claude Berri, de Jean Becker, d’Agnès Jaoui, de Laurent Chevallier... En 2006, elle passe à la réalisation avec Quelques-uns d’entre nous, documentaire tourné en Algérie et totalement autoproduit.

Claude Lanzmann

Né a Paris en 1925, Claude Lanzmann est un des organisateurs de la Résistance au lycée Blaise Pascal à Clermont Ferrand en 1943. Il participe à la lutte clandestine urbaine, puis aux combats des maquis d’Auvergne. En 1952, il rencontre Sartre et Beauvoir, avec qui il collabore à la revue Les Temps modernes jusqu’en 1970, année où il réalise Pourquoi Israêl, destiné en partie à répondre à ses anciens compagnons de luttes anti-colonialistes qui ne comprennent pas qu’on puisse vouloir à la fois l’indépendance de l’Algérie et la survie d’Israël.

Claudia Huaiquimilla

Claudia Huaiquimilla est une jeune femme chilienne d’origine Mapuche. Les traumatismes vécus dans son enfance et ses racines indigènes font partie des thèmes qu'elle cherche à traiter et à approfondir dans son travail cinématographique.
Elle écrit et réalise son premier court métrage, Saint Jean, la plus longue nuit. Puis elle souhaite profondément parler de la culture mapuche et réaffirmer son identité, elle réalise Mala Junta.

Film(s) présenté(s): 

Clément Schneider

Né en 1989, Clément Schneider suit d’abord une classe préparatoire de cinéma à Nantes. Un bref passage par Louis-Lumière avant d’entrer à la Fémis, dans le département Réalisation. Il profite alors des rencontres et des possibilités que lui offre l’école pour réaliser en 2012 le long-métrage Études pour un paysage amoureux. À la sortie de l’école, il co-fonde Les Films d’Argile afin de préserver son indépendance de cinéaste, tout en travaillant comme projectionniste. Il s’y découvre aussi un goût prononcé pour la production et l’accompagnement des auteurs.

Clio Barnard

Le Géant égoïste est le deuxième long métrage de Clio Barnard. Son précédent, The arbor, était un documentaire expérimental, qui a remporté un énorme succès critique et de nombreux prix lors de sa sortie en 2010. Auparavant, Clio avait créé des œuvres artistiques présentées dans des festivals internationaux et des musées comme la Tate Modern à Londres et le Moma à New York. Le Géant égoïste était présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, il a reçu le label Europa Cinémas.

Film(s) présenté(s): 

Corneliu Porumboiu

Corneliu Porumboiu

Corneliu Porumboiu est né en 1975 à Vaslui. Il étudie le cinéma à l’Université de Bucarest et obtient son diplôme en 2003. Ses deux courts-métrages réalisés cette même année attirent l’attention internationale : Calatorie la oras, deuxième Prix de la Cinéfondation en 2004, suivi de Visul lui Liviu. Dans son premier long-métrage, 12:08 à l'est de Bucarest, Porumboiu propose une vision pleine d’humour de la révolution roumaine de 1989. Le film est présenté à Cannes en 2006 à la Quinzaine des Réalisateurs et gagne la Caméra d’Or.

Costa-Gavras

Adults in the room

Costa-Gavras est né à Loutra-Iraias en Grèce le 13 février 1933. À l'âge de 22 ans, il quitte la Grèce pour venir étudier à Paris. Après des études à la Sorbonne et l'Idhec, il travaille comme assistant auprès de grands réalisateurs comme René Clément, Henri Verneuil ou Marcel Ophüls. En 1965, il réalise Compartiment tueurs. Ses films suivants remportent un vif succès. Z est couronné de deux Oscars en 1969. À travers ses films politiques, Costa-Gavras s'est attaqué aux questions brulantes de l'époque, que ce soit en France ou aux États-Unis.

Cristian Mungiu

Cristian Mungiu

Cristian Mungiu est né en 1968 à Iaşi en Roumanie. Auteur et réalisateur, il débute sa carrière comme professeur et journaliste dans le secteur des médias avant de faire des études de cinéma. Son premier film Occident rencontre un vrai succès auprès du public roumain. En 2007, son second long métrage, 4 mois, 3 semaines, 2 jours, est récompensé par la Palme d’or au Festival de Cannes.

Cyril Mennegun

Né à Belfort en 1975, Cyril Mennegun réalise son premier court métrage en 1998 et entame sa première vraie aventure cinématographique dans le documentaire en 2002 avec Quel Travail, sélectionné au festival Entrevues de Belfort. Depuis, il a réalisé plusieurs films documentaires, dont Tahar l’étudiant en 2005, portrait du jeune comédien Tahar Rahim inspiré de son quotidien ; ce film a été sélectionné et récompensé dans de nombreux festivals (Lussas, Clermont Ferrand, etc).

Film(s) présenté(s): 

Damien Chazelle

Damien Chazelle a réalisé son premier long-métrage, Guy and Madeline on a Park Bench, alors qu’il n’était encore qu’un étudiant à Harvard. Ce film a été nommé comme meilleur film de l’année 2009
par le New York Times et par plusieurs autres critiques. Le court métrage Whiplash a gagné le prix du jury au festival de Sundance en 2013 et le long métrage a obtenu le grand prix et le prix du jury, toujours à Sundance, en 2014. Le long métrage était sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes cette année.

Film(s) présenté(s): 

Damien Manivel

Damien Manivel

Damien Manivel débute sa carrière en tant que danseur avant de se tourner vers le cinéma. Après des études au Fresnoy, il réalise plusieurs courts-métrages remarqués dont La Dame au chien récompensé du Prix Jean Vigo. Depuis 2014, il a produit et réalisé quatre longs-métrages présentés dans des festivals majeurs (Cannes, Locarno, Venise, San Sebastian...). Avec Les Enfants d’Isadora, Prix de la mise en scène au festival de Locarno, Damien Manivel réalise son premier film sur la danse.

Daniel Schmidt

Daniel Schmidt est né en 1984 dans le Connecticut. Diplômé en cinéma, ses films ont été projetés dans de nombreux festivals à travers le monde. Ils ont reçu de nombreux prix dont le Golden Pardi di Domani au Festival de Locarno en 2010. Ses œuvres ont été montrées ou commandées par plusieurs institutions internationales d’art contemporain.

Film(s) présenté(s): 

Pages

Share