Réalisateurs

Santiago Mitre

Santiago Mitre est né à Buenos Aires en 1980. Après des études de cinéma, il débute sa carrière en 2004, en cosignant El Amor – Primera Parte. Santiago Mitre devient ensuite le coscénariste de Pablo Trapero avec lequel il écrit Leonera, puis Carancho en 2010 et Elefante Blanco en 2012. Il collabore avec d’autres cinéastes dont Israel Caetano et Walter Salles. En 2011, il fonde sa société de production et coproduit ainsi El Estudiante, son premier long métrage en tant que scénariste et réalisateur.

Film(s) présenté(s): 

Sara Forestier

Sara Forestier marquera les esprits en 2004 pour son interprétation de Lydia dans L’Esquive réalisé par Abdellatif Kechiche.. On la retrouve par la suite chez Claude Lelouch, Bertrand Blier, ou encore Alain Resnais dans Les Herbes Folles. En 2011, elle reçoit, le César de la Meilleure Actrice pour Le Nom des gens de Michel Leclerc. Catégorie dans laquelle elle sera nommée une deuxième fois pour son interprétation de Suzanne dans le film du même nom, réalisé par Katell Quillévéré.

Film(s) présenté(s): 

Sean Baker

Sean Baker a signé Take Out (2004) et Prince Of Broadway (2008), tous deux cités au John Cassavetes Independent Spirit Award, et Starlet (2012), consacré Prix Robert Altman aux Independent Spirit Awards. Son film Tangerine a été présenté au festival de Sundance en 2015. Diplômé de NYU, Sean Baker est coauteur de la série Greg The Bunny.

Sébastian Lelio

Né en 1974, Sébastian Lelio est diplômé de l’École Chilienne de Cinéma. Il réalise plusieurs courts métrages dont Cuatro et Müsica de Camara, deux saisons de la série documentaire MI Mundo Privado et coréalise avec  Carlos Fuentes C’ero, un documentaire sur l’attaque des tours jumelles. En 2005, son premier long métrage La Sagrada Familia, tourné en seulement trois jours et monté pendant plus d’un an, participe à une centaine de festivals dans  1e monde où il remporte plus de vingt prix.

Film(s) présenté(s): 

Sébastien Betbeder

Sébastien Betbeder

Né en 1975 à Pau, Sébastien Betbeder étudie aux Beaux-Arts de Bordeaux avant d’intégrer Le Fresnoy-Studio national des Arts contemporains. Cinéaste, il réalise en 2013 une comédie romantique 2 Automnes 3 hivers, puis reçoit en 2014 le Prix Jean-Vigo pour son moyen métrage Inupiluk, premier volet d’une trilogie groenlandaise. Suivront Le film que nous tournerons au Groenland et Le Voyage au Groenland, sélectionné à l’ACID, Cannes 2016.

Sébastien Lifshitz

Sébastien Lifshitz

Après des études d’histoire de l’Art à l’Ecole du Louvre, Sébastien Lifshitz se tourne vers le cinéma et réalise en 2000 son premier long-métrage, Presque rien, plébiscité par la critique et distribué dans le monde entier. Suivront le documentaire La traversée (2001) sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, puis Wild Side (2004) et Bambi (2013) tous deux primés au festival de Berlin.

Film(s) présenté(s): 

Sébastien Marnier

Après des études d’Arts Appliqués et de Cinéma, Sébastien Marnier a publié trois romans, Mimi et Qu4tre chez Fayard en 2011 et 2013 puis Une vie de petits fours chez JC Lattès en 2013. Il est le co-auteur de la série d’animation Salaire net et monde de brutes diffusée en 2016 sur Arte, adapté de son propre roman graphique publié chez Delcourt. Sébastien Marnier a réalisé trois courts-métrages et un long-métrage Irréprochable qui a connu un beau succès public et critique.

Seong-hun Kim

Né en 1971, Seong-hun Kim débute en 2006 avec How the lack of love affects two men, une comédie dont les personnages plein d'esprit, le style et le sens du comique ont marqué le public. Après huit longues années, il revient avec son deuxième long métrage, une promenade intense et imprévisible. Sa capacité à créer des personnages multidimensionnels fait de lui l'un des réalisateurs les plus remarquables de sa génération.

Film(s) présenté(s): 

Serge Avédikian

Elève au Conservatoire d'Art Dramatique de Meudon, Serge Avedikian crée sa compagnie de théâtre en 1976 à Paris, puis fonde sa société de production en 1988, avec laquelle il produit des films d’auteurs et réalise des cour ts et des moyens métrages. À partir de l’an 2000, il se consacre davantage à sa carrière d’acteur tout en réalisant deux films d’animation qui obtiennent des prix dans de nombreux festivals internationaux. En 2006, il réalise Nous avons bu la même eau, son premier long métrage documentaire.

Serge Bozon

Serge Bozon fait des films, écrit sur des films et joue dans des films.
Récompensé par le prix Jean Vigo en mai 2007 pour son film La France. Serge Bozon est sélectionné deux fois à la Quinzaine de Réalisateurs à Cannes, d'abord en 2007 toujours pour La France puis en 2013 avec sa comédie Tip Top.
Film(s) présenté(s): 

Shahrbanoo Sadat

Shahrbanoo Sadat

Shahrbanoo Sadat est une scénariste et réalisatrice afghane. Elle a étudié la réalisation à l’Atelier Varan Kaboul. En 2010, à 20 ans, elle est la plus jeune réalisatrice jamais sélectionnée à la Résidence de la Cinéfondation du festival de Cannes où elle développe son premier long-métrage Wolf and Sheep qui sera présenté à la Quinzaine des Réalisateurs en 2016. Son premier court-métrage de fiction Vice Versa One est sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2011. En 2013, elle crée sa société de production “Wolf Pictures” à Kaboul.

Sharunas Bartas

Sharunas Bartas est né en 1964 à Siauliai en Lituanie. Il est diplômé de l'école de cinéma VGIK de Moscou. Il a créé Studija Kinema en 1989, premier studio de cinéma indépendant de Lituanie. Plusieurs fois sélectionnés dans les grands festivals, il présente Frost en 2017 à la Quinzaine des Réalisateurs. En 2016, le Centre Pompidou lui consacre une rétrospective de son travail au cinéma et à la photographie.

Shira Geffen

Née en 1971, Shira Geffen est une écrivaine et réalisatrice israélienne. Indépendante et créative, elle est connue pour ses livres pour enfants et son activité théâtrale de qualité. La consécration internationale vient en 2007 avec le film Les Méduses qu'elle coréalise aux côtés de son époux le romancier Etgar Keret et dont elle conçoit le scénario. Ce premier long métrage est présenté à la Semaine de la Critique au festival de Cannes, où il reçoit le prix de la SACD et la Caméra d'or.

Film(s) présenté(s): 

Sofia Djama

Sofia Djama est née à Oran, au début des années 2000 elle commence à écrire un recueil de nouvelles avec la ville d'Alger comme décors principal de chaque intrigue. Son premier court-métrage Mollement un samedi matin, est une adaptation d'un de ses récits, il a reçu 2 prix au festival de Clermont Ferrand.  Encouragé par ces récompenses, elle s'est alors consacrée à écrire son premier long métrage, Les Bienheureux. 

 

Film(s) présenté(s): 

Sólveig Anspach

Sólveig Anspach est née en Islande. Après des études de philosophie et de psychologie clinique à Paris, elle intègre la Femis, section réalisation dont elle obtient le diplôme en 1989. Réalisatrice subtile et intimiste, Sólveig Anspach poursuit une oeuvre qui se joue des genres. Son travail lui a très vite valu une belle reconnaissance, notamment avec Que personne ne bouge ! grand prix du jury et du public au festival du film de femmes de Créteil en 1999.

Film(s) présenté(s): 

Stan Neumann

Né à Prague en 1949, Stan Neumann étudie le cinéma de 1969 à 1972 à l’IDHEC, puis travaille comme chef monteur jusqu’en 1984. Il vient à la réalisation en 1989, « presque à reculons, poussé (et c’est à peine une image) » par son ami Richard Copans, qui, depuis, a produit la quasi-totalité de ses films. En 1993, ils créent et dirigent ensemble la collection « Architectures » (40 x 26 minutes) produite par Les Films d’ici, Arte, la Dapa, La Cité de l’Architecture, le Centre Georges Pompidou, Le Musée d’Orsay et le Musée du Louvre.

Stefano Savona

Stefano Savona est né à Palerme en 1969. Il a étudié l’archéologie et l’anthropologie en Italie et en Angleterre. À partir de 1995, il a travaillé comme photographe indépendant. Depuis 1999, il se consacre à la réalisation et à la production de films documentaires. Carnets d’un combattant kurde (2006) a reçu le Prix du Jury International au Cinéma du Réel. Plomb durci (2009) a remporté le Prix Spécial du Jury de la section Cinéastes du présent au festival du film de Locarno.

Film(s) présenté(s): 

Stephan Schesch

Après une école de cinéma à Munich où il suit des cours de réalisation et de production, Stephan Schesch obtient une bourse en 1992, qui lui permet de voyager en France, aux États-Unis et au Japon. En 1996, il effectue un stage à Los Angeles, sur la production de la série animée Les Simpson, où il fait ses vrais débuts dans l’animation.

Film(s) présenté(s): 

Stephan Streker

Stephan Streker

Stephan Streker est un réalisateur belge. Il a commencé sa carrière comme journaliste. Il a essentiellement couvert le cinéma, le football et la boxe. Il a écrit un essai sur Serge Gainsbourg  « Gainsbourg - Portrait d'un artiste en trompe-l'œil », publié en 1990. Il réalise son premier court-métrage en 1993  Shadow boxing. Son premier long-métrage est Michael Blanco, réalisé en 2004.  Il signe un deuxième film, Le monde nous appartient, dont le rôle principal est confié à Vincent Rottiers en 2014. Noces est son troisième long métrage.

Film(s) présenté(s): 

Stéphane Brizé

Stéphane Brizé commence ses études en effectuant un DUT d'électronique lui permettant très tôt de côtoyer le monde de la télévision et du cinéma en devenant technicien de l'audiovisuel. Installé à Paris, il en profite pour s'inscrire à des courts d'art dramatique qui le passionneront jusqu'à se spécialiser dans le métier d'acteur et mettre en scène plusieurs pièces de théâtre. Au cinéma, il réalise un premier court métrage en 1993, Bleu dommage, puis un moyen métrage L'œil qui traîne (1996), avant de passer au long métrage en 1999 avec Le Bleu des villes qui est un succès en salle.

Pages

Share