Nos vies formidables

Fabienne Godet
2018
1h57
France
Sortie: 
6 mars 2019

Margot, Jérémy, Salomé, César, Sonia… Ils ont entre 18 et 50 ans. Tout les sépare, sauf l’urgence de se reconstruire et de restaurer la relation à l’autre que l’addiction a détruite. Solidaires, ils ont comme seules règles, le partage, l’honnêteté, l’authenticité, la sincérité, l’humanité. Une bande incroyable de vivants qui crient haut et fort qu’on s’en sort mieux à plusieurs que seul.

"C’est la chronique quasi documentaire (mais totalement mise en scène) d’un lieu ouvert qui accueille des hommes et des femmes abîmés par la vie et par la drogue. Un lieu où la parole est libre, où la règle est celle du partage et de l’entraide, un lieu< qui permettra peut-être la vie…Fabienne Godet capte avec justesse et précision les à-coups du processus thérapeutique, avec empathie et à la bonne distance, passant du constat à la complexité des vies." Ciné32

« Il me semble que la genèse se trouve dans mon envie d’explorer une façon plus collective de réaliser un film et dans la rencontre de plusieurs personnes touchées par la toxicomanie. Le fondement de toute démarche pour s’en sortir est de restaurer la relation à l’autre, dans et par ces groupes d’entraide. Et le principe fort qui gouverne ces groupes est celui de l’identification à ceux qui ont réussi. Qui mieux qu'un malade rétabli peut comprendre un malade qui souffre encore ? “La dépendance est une maladie où la relation à l’autre a été abîmée dés le départ. Mais si le lien aux autres est la source de tous les problèmes, ce lien est aussi la solution.” Cette phrase est le sujet même de mon film. » F.G.

Fabienne Godet

Née à Angers, Fabienne Godet commence par exercer le métier de psycho-sociologue tout en réalisant des courts-métrages. En 1999, son moyen-métrage La tentation de l’innocence est primé à Clermont-Ferrand. Elle passe au long-métrage avec Sauf le respect que je vous dois en 2006. Le film est sélectionné aux festivals de San Sebastian et Angers, et primé à Shanghai et Miami. En 2009, elle réalise Ne me libérez pas, je m'en charge, un documentaire sur Michel Vaujour, sélectionné à la Berlinale et nommé pour le César du meilleur documentaire. En 2013, elle offre le rôle principal à Benoît Poelvoorde de Une place sur la terre, qui lui vaudra le Magritte du meilleur acteur.

Filmographie: 

2018 Nos vies formidables.

2013 Une place sur la terre.

2010 Pietragalla “entre ciel et terre” (doc TV).

2009 Ne me libérez pas, je m'en charge (doc).

2006 Carnet d'acteurs : Natacha Regnier (doc TV).

2005 Sauf le respect que je vous dois (1er LM).

2005 L'affaire Loiseau - le sixième homme (doc TV).

1999 La tentation de l'innocence (MM).

1996 Le soleil a promis de se lever demain (CM).

1994 Un certain goût d'herbe fraîche (CM).

1992 La vie comme ça (CM).

Scénario: 
Fabienne Godet, Julie Moulier
Image: 
Marie Celette
Son: 
Marianne Roussy
Montage: 
Florent Mangeot
Musique: 
Fabien Bourdier
Production: 
Bertrand Faivre (Le Bureau)
Interprétation: 
Julie Moulier, Johan Libereau, Zoe Héran, Bruno Lochet, Françoise Pinkwasser, Camille Rutherford, Régis Ribes, Jade Labeste
Contact(s): 

Distribution : Memento Films

Tel : 01 53 34 90 39 - www.memento-films.com

Share